+41 22 548 07 70 | +41 79 410 14 23

Pourquoi faire une formation de coaching professionnel quand on ne veut pas forcément devenir coach professionnel ?

5 Jul 2017

Se former professionnellement au coaching
pour soutenir la performance et l’agilité
dans son organisation

Parce que maîtriser les compétences du coaching permet aux professionnels de pouvoir les appliquer avec sagesse et profondeur dans leurs contextes et ainsi de créer un environnement énergisant pour développer l’intelligence collaborative, innover, être plus efficace. Faire une formation de coaching professionnel courte est un excellent début cependant seule la réelle maîtrise de la matière permet de se sentir à l’aise et d’avoir un recul suffisant pour l’intégrer à son business et transformer pas à pas son organisation.

Renforcer l’attitude coaching est aujourd’hui un élément crucial du développement des ressources humaines tant sur le plan de la communication entre les différentes générations en poste, que sur la réalisation des potentiels individuels, ou sur le développement des synergies et intelligences collectives pour s’adapter aux contextes changeants en agissant et réagissant avec agilité.

Soutenir la performance et l’agilité de son organisation

Les organisations dont le souhait est de pouvoir se transformer en entité dynamique ont besoin aujourd’hui non seulement d’équipe RH formée au coaching pour les soutenir mais aussi de collaborateurs ayant une bonne compréhension de l’attitude coaching et de personnes clefs dans le business qui maîtrisent la matière professionnellement pour l’intégrer au quotidien.

Formation coaching professionnel : Allier performance et bien-être

Les compétences du coach sont nombreuses. En les ajoutant à sa propre expertise, le professionnel obtiendra un savant mélange conduisant à plus de performance dans ses équipes, plus de bien-être au travail individuel et une ambiance énergisante et harmonieuse basée sur une autre façon de communiquer et de travailler ensemble.

Poser les bonnes bases pour fixer les objectifs et garder le cap

Aujourd’hui dans les organisations, nous avons relativement peu de problématiques liées directement au processus, très peu d’erreurs de logiques car les collaborateurs sont plutôt éduqués, attentifs et expérimentés à ce niveau. Par contre on trouve de plus en plus d’erreurs d’hypothèses et de définition d’objectifs car les personnes commencent un projet en ayant eu l’impression de se comprendre et de poser les bases alors qu’en définitive les fondements ne sont pas justes et quelques mois après ou quelques années après le projet est abandonné et les collaborateurs sont démotivés d’avoir tant travaillé pour un projet qui n’a mené nulle part. Le coach professionnel (Manager coach, Chef de projet coach…) sait que se précipiter dans la formulation des objectifs est une erreur dont le prix à payer sera très lourd car cette dernière dessine le cap de l’énergie qui va être déployée. Avoir des personnes au sein de l’entreprise expertes dans l’accompagnement à la définition de l’objectif et gardiennes du cap est une force.

Développer une meilleure compréhension de ses interlocuteurs et un rapport de confiance plus profond

Celui qui utilise l’attitude coaching sait écouter sans juger, sans apporter sa façon de voir les choses pour bien comprendre l’autre avant de pouvoir présenter son point de vue. Il s’intéresse non seulement aux autres mais aussi à leurs idées. Ses interlocuteurs se sentiront écoutés et compris même si leurs solutions ne devraient pas être retenues. La formation coaching professionnel permet de poser et garder un cadre d’écoute dans son environnement et ainsi animer des réunions ou les personnes s’écoutent vraiment et ne font pas que s’entendre. S’écouter renforce l’harmonie et le bien-être des équipes et permet de s’ouvrir à d’autres possibilités et façon de penser.

 

Comprendre la dynamique et les enjeux relationnels pour renforcer les réseaux

La réalité est relative puisque chaque personne en fonction de qui il est, de son expérience, de son éducation, de sa culture, de sa personnalité et autres filtres de perception, va voir la réalité sous un certain angle. La personne ayant fait une formation de coaching professionnel a l’habitude de naviguer à travers les différentes significations et représentations de la réalité et sait retourner au descriptif et lier les interprétations de la réalité pour développer une bonne compréhension, une bonne dynamique et valoriser les angles de chacun pour avoir une image la plus complète d’une situation.

Gagner du temps avec un mode de communication avancé

L’attitude coaching est une façon d’interagir avec les autres, de les écouter, de les questionner dans le but de mieux se comprendre et de progresser, c’est un mode de communication avancé. Le coach va écouter au-delà des mots avec une qualité de présence qui va permettre de réduire « le bruit » des conversations en questionnant ce qui a besoin d’être questionné, évitant tout malentendu, permettant aux interlocuteurs de dire ce qu’ils ont à dire, en les soutenant dans leur réflexion et dans la mise en place de leurs actions.

Avoir une communication saine et directe ciment de la cohésion d’équipe

Au cours de la formation de coaching professionnel, on apprend à être le garant d’un cadre de communication honnête et respectueux où chaque interlocuteur se sent bien pour pouvoir s’exprimer en confiance. Cet environnement stimulant et sécurisant permet à chacun d’échanger avec assertivité en disant ce qu’il pense, ce dont il a besoin, ce qu’il attend et son objectif sans jeu psychologique. C’est sur ce cadre de communication sain que se construit la confiance ciment de la cohésion d’équipe.

Se développer et développer les autres dans un cadre énergisant

Faire du coaching conversationnel, c’est aussi être un miroir pour la personne et donc un de ses accélérateurs de développement car elle aura le reflet à la fois de ce qui la limite et la rend plus forte et pourra en tirer ses conséquences pour avancer. Celui qui s’est formé au coaching professionnel est attentif aux mécanismes de fonctionnement de ses interlocuteurs et il offre à ses interlocuteurs le bon équilibre de challenge et de support pour les soutenir dans l’atteinte de leurs objectifs en les aidant, s’il le souhaite, à se libérer de ce qui les freinent et à s’appuyer sur leurs forces pour évoluer.

Renforcer la motivation et l’esprit d’équipe

Comprendre les leviers de communication de chacun et les leviers de son équipe permet de la susciter, l’entretenir, la stimuler dans le quotidien et plus particulièrement dans les moments difficiles. Les personnes motivées donnent plus, elles sont plus performantes et pourtant elles ont la sensation de donner moins car elles agissent sans lourdeur avec une énergie qui les stimule. Savoir gérer la motivation dans son équipe, c’est bien entretenir le moteur qui nous mènera à destination dans les meilleures conditions.

Engendrer des prises de consciences individuelles ou d’équipe pour pouvoir grandir ensemble

Le coach professionnel va écouter les mots et les schémas qui sont derrière ceux-ci (valeurs, principes, croyances, références, critères, comportement, lecture du contexte, identité…) questionner sur différentes dimensions engendrant ainsi une réflexion profonde et rapide et stimuler la personne en changeant ses cadres de références pour l’ouvrir à d’autres perspectives.

Ainsi le professionnel utilisant les outils du coaching aidera son interlocuteur ou ses équipes par quelques questions à prendre conscience d’éléments dont ils n’avaient pas encore connaissance et à changer de perspective sur une situation ou sur eux-mêmes, en se remettant en question et en agissant différemment pour avancer sur leurs objectifs.

Soutenir les individus pour sortir de leurs problématiques et ne pas laisser une situation pourrir

Souvent il m’arrive en tant que coach professionnelle de coacher une personne qui a laissé dégénérer une situation qu’il aurait été très simple de gérer au départ et qui, de par sa non-gestion, a fait beaucoup de dégâts : au niveau de la confiance en soi et de la motivation de travailler de la personne en question, au niveau relationnel avec d’autres personnes, au niveau des résultats et de la performance ou encore au niveau de conséquences situationnelles. Je me retrouve face à des personnes souvent épuisées, démotivées qui se sentent impuissantes ou n’ont plus confiance en elles. Alors que si ces personnes avaient eu un coaching conversationnel avec un collègue ou un chef au début de cette situation, tout aurait été géré différemment même si cela n’aurait pas forcément été facile.

On se retrouve de plus en plus avec des cas de Burnouts physiques ou mentaux parce que des personnes n’ont pas eu la chance d’avoir quelqu’un qui les mettent face à eux- mêmes et aux conséquences de leurs choix sur le lendemain. Il n’est pas toujours simple d’aller voir les ressources humaines en fonction de la représentation que l’on s’en fait. Et souvent au début d’une situation, on peut se dire que cela n’en vaut pas la peine. Les RH ne peuvent pas apporter leur support car elles ne sont pas au courant. C’est pourquoi, il est important d’avoir des personnes dans le business qui peuvent soutenir et empêcher une situation de dégénérer pour préserver les individus et l’équipe car tout est plus simple à gérer quand c’est le début et que l’historique n’est pas trop lourd.

Débloquer une situation avec un accompagnement de l’intelligence collective pour trouver des solutions adaptées plus rapidement

Savoir utiliser le coaching professionnel permet d’accompagner les individus et équipes à poser leurs problématiques, à les transformer en objectif, à mettre leurs priorités et à aller au fond de leur réflexion pour trouver leurs solutions, leur chemin et agir. C’est un vrai gain de temps et surtout cela évite les charges émotionnelles inutiles, sabotages, procrastinations et autres ralentisseurs ou obstacles à aller de l’avant.

Ouvrir des options pour faire les meilleurs choix

Une des compétences du coach est de sortir les personnes des modes de pensées cul-de-sac ou dilemme et de les amener en ouvrant sur différentes dimensions à trouver un maximum d’options de manière à pouvoir choisir la plus opportune par rapport au but. C’est une vraie force pour avancer intelligemment plutôt que de le faire comme on a l’habitude de faire.

Formation coaching professionnel : se remettre en question et innover

L’état d’esprit (mindset) coaching produit une certaine forme d’intelligence : Une remise en question saine qui permet de rester ouvert et critique pour permettre de ne pas s’enfoncer trop profondément des conditionnements et habitudes qui n’ont plus rien à voir avec le marché, les besoins des clients, les contextes dans lesquels on évolue. Cet état d’esprit permet de rester dynamique et non pas figé dans des choses qui ont fonctionné et que l’on tient pour vrai pour toujours. C’est une clef de l’innovation.

Intégrer les apprentissages et vivre l’amélioration continue

Comme vous le savez, il est important de comprendre pourquoi l’on réussit et pourquoi l’on échoue si l’on veut progresser. Que l’on ait des bons ou mauvais résultats, c’est un réflexe de coach que de comprendre la stratégie qui a fonctionné pour pouvoir la réutiliser voire l’améliorer et celle qui a échoué pour en tirer les apprentissages. Dans les deux cas, on apprend et grandit et on construit sur les apprentissages des autres car comme ils ont été clarifiés, ils peuvent être communiqués au sein de l’organisation.

Le professionnel coach n’est pas un coach professionnel et ne le sera jamais dans le cadre de son travail

La personne qui a suivi une formation de coaching professionnel et l’utilise avec son expertise dans le cadre de son business n’est pas un coach professionnel et ne pourra pas l’être dans ce cadre car ce n’est pas son rôle, sauf s’il le choisit et qu’une personne veuille spécifiquement se faire coacher. Avoir une relation de coaching professionnel implique un vrai contrat entre les personnes impliquées basé sur une confidentialité et un cadre éthique que vous pouvez retrouver sur le site de la fédération internationale de coaching (ICF).  Le coach dont c’est le métier ne pourra pas être remplacé car il ne travaille pas au même niveau. Le « professionnel coach » utilisera simplement quotidiennement (mais pas tout le temps), le savoir-faire et le savoir-être du coach pour créer une autre façon de communiquer et de travailler ensemble dans le but d’allier performance et bien-être dans son équipe et d’installer une dynamique appropriée à la culture et aux objectifs de l’entreprise. Il s’agira de cadrage, recadrage, questionnement, écoute spécifique, support et autres, mise en place avec l’accord des intéressés.

Et en petit plus…

Maîtriser toutes les compétences de coach à travers la formation coaching professionnel permet aussi de s’aider soi-même à appréhender les situations différemment pour sortir plus rapidement de situations difficiles. C’est un réel plus d’avoir des personnes clefs qui ont intégré ce recul et cette expertise pour soutenir l’organisation dans ses transformations et ses challenges.

Par :
Laurence Treille
Executive Coach
Directrice de programme de Coaching Certifié ICF ( ACTP)
Experte en conduite du changement organisationnel

Pin It on Pinterest

Share This